Les surveillants pénitentiaires ne désarment pas

Justice

Le froid est là. La neige aussi. Un bateau passe sur le canal d’à côté comme un objet anachronique flottant dans cet univers dit moderne, fait d’immeuble de verre, symboles d’une transparence opaque et que l’on appelle pompeusement « Le Millénaire ». C’est en ce lieu, dans le 19 ème arrondissement de Paris que sont rassemblés depuis 2015 la PJJ, les services judiciaires, les services des grâces et tous les services du DAP. Le ministre de la Justice y dispose même d’un bureau. Des fonctionnaires de police sont là. Partout. En civil ou en uniforme.