Editos

Le gouvernement Castex, dans la lignée du précédent d’E.Philippe, et tous deux marqués du sceau de la présidence Macron, comportent les mêmes caractéristiques : L’incapacité à répondre présent pour l’essentiel, concomitante à l’empressement de détruire ce qui l’est…
Explications, au travers de deux exemples aussi contemporains que douloureux :

François GUERARD

Cette présidence, à mi-mandat, a été marquée par de multiples évènements : manifestations sociales visant à défendre des acquis sociaux (assurance chômage, retraites, salaires…) , mouvement des gilets jaunes qui aura caractérisé quoiqu’on en pense, une véritable explosion sociale contre les inégalités et les fractures béantes engendrées par un système libéral de plus en plus injuste et arrogant, crise sanitaire inédite, tant par son inte

François GUERARD

La crise sanitaire que nous traversons est inédite, par son ampleur, sa durée, et l’incertitude dans laquelle elle nous plonge. Nul ne sait en effet de quoi l’avenir proche sera fait, et les passes d’armes entre sommités médicales et experts de tous poils ne sont pas là pour nous rassurer…

François GUERARD

Le remaniement ! Les médias en avaient fait une montagne mais hormis le retour inattendu de Roselyne Bachelot ex-ministre de la Santé, ex-chroniqueuse de télévision et la nomination « d’acquitator », Maître Dupond-Moretti, il semble bien que la montagne ait accouché d’une souris.

François GUERARD

Alors que vient de commencer le Ségur de la Santé, les comptes n’y sont toujours pas pour l’ensemble de la Fonction Publique au sein de laquelle les agents de toutes les administrations ont pris d’énormes risques pour pouvoir mener à bien leurs missions de service public. Depuis, deux semaines, le confinement se lève peu à peu et commence à se dessiner un monde d’après qui ressemble étrangement à celui d’avant.

François GUERARD

Le 1er mai : « Fête du travail ». Sans verser dans un excès de sémantique, je tique souvent devant un tel raccourci. Raccourci trompeur, car le travail est un sujet sérieux, et l’histoire, elle, ne doit jamais être revisitée.
Ce jour est avant tout un rappel aux luttes internationales des travailleurs pour réduire la journée de travail et ses cadences infernales d’alors.

François GUERARD

Il ne s’y attendait pas Emmanuel Macron d’être un jour confronté à … l’infiniment petit ! Comme quoi, on apprend à tout âge.

François GUERARD

Réuni samedi dernier pour discuter du coronavirus, le Conseil des ministres a opportunément accouché d’un 49. 3 pour faire passer aux forceps le projet de loi sur les retraites.

François GUERARD

A reculons sans doute et les yeux baissés mais il est certain que, fatigué par la digue d’amendements présentée par des groupes parlementaires, le gouvernement va utiliser cet artifice constitutionnel, le fameux article 49, alinéa 3, de la Constitution, en raccourci version tontons flingueurs -49.3 - pour faire passer son projet de réforme des retraites dont la grande majorité des Français ne veut toujours pas.

François GUERARD